AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un premier pas ? (PV Liberty)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Nick Rayes
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 21/01/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 151
☰ POINTS RPS : : 177
❥ BIRTHDAY : : 26/12/1990
❥ ÂGE : : 26
❥ AVATAR : : non
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : trouver des amis et ma famille :)

❥ TON ENTOURAGE : : Elena Vasquez (rechercher) sa petite amie, Anna Rayes sa soeur, Hayden Rayes son frère, ...
Revenir en haut Aller en bas
Un premier pas ? (PV Liberty) - Lun 13 Fév - 15:06
Cela faisait plusieurs semaines que Nick avait retrouver le corps d'Elena dans le fleuve. Tout le monde savait qu'il n'allait pas bien, mais personne n'osaient lui parler car il partait trop vite au quart de tour et il devenait agressif. Il s'était mit à boire, il ne dormait plus, pensant la voir à chaque fois qu'il fermait les yeux. Comment être sur que c'était bien elle ? Qu'elle avait réellement sauter ? Trop de question qui le bouffait de l'intérieur. Il n'arrivait pas à avancer, il n'y arrivait plus. Il se sentait incapable d'aller de l'avant. Parfois il regardait le ciel et se demandait comment ça serait de voir tout ce qui se passait en bas de là-haut ? Est-ce qu'il la retrouverait là-haut ?

Cela faisait plus d'une fois qu'il faisait faut bon à son psy. Il restait dans la salle d'attente, à attendre, à ne rien faire que regarder par la fenêtre, souriant quand il pensait la voir. Elle qui était tout pour lui, son rock, son chemin et sa vie. Il ne remarquait pas les gens passer et le psy avait bien comprit que le forcer ne servirait à rien. Nick avait un début de barbe, se rasant quand la barbe devenait gênante seulement et la relaissant pousser jusqu'à ce que ça le gêne et ce ainsi de suite depuis la mort d'Elena. Il avait toujours garder la lettre avec lui. Que voulait-elle lui dire par cette lettre ? Elle avait seulement raconter ce fameux match de baseball à Philadelphie et elle lui avait écrit cette phrase "Croire n'est pas savoir, mais savoir peut être croire." Il ne la comprenait pas. Il gardait cette lettre précieusement sur lui, persuader qu'Elena ne pouvait pas avoir sauter seule...pour deux raisons, elle ne supportait pas l'eau et le vide. Alors comment pouvait-elle avoir sauter dans de le fleuve ? Il fit un bon en entendant une bassine de métal tomber sur le sol. Il fit craquer sa nuque et se remit à regarder la fenêtre. Puis son regard se tourna vers une femme. Elle attendait elle aussi. Elle avait des faux airs à Elena. Il sourit. Il sentait l'alcool. Mais il n'avait pas but de la matinée et ouais, ça commençait à lui manquer.

"Vous venez voir le psy ? Bon courage."

Ouais il n'était pas d'une grande aide là, mais que voulez vous, il avait besoin de cracher sa haine et sa colère, sauf que c'était pas Nick, mais en même temps cette demoiselle, lui disait un truc. Il s'approcha d'elle légèrement pâle et surtout amaigri par la perte d'appétie. Il ne parlait à plus personne. Et ça lui faisait horriblement mal de n'avoir plus personne mais il pensait qu'il le méritait.

"On se connait non ? Enfin on s'est déjà vu ? Ou alors je vous ai déjà vu c'est aussi possible ?"
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liberty Lowhson
Administratrice
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 28/01/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 53
☰ POINTS RPS : : 67
❥ BIRTHDAY : : 26/05/1987
❥ ÂGE : : 30
❥ AVATAR : : Anaya Hodgins
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Comprendre ce qui m'est arrivé pour vivre à nouveau

❥ TON ENTOURAGE : : Emeraude, mon ex-fiancé et Nastya
Revenir en haut Aller en bas
Re: Un premier pas ? (PV Liberty) - Ven 3 Mar - 23:03

Un premier pas ?


Liberty n’arrivait pas à redevenir cette jeune fille souriante qu’elle était avant, pourtant, elle en avait envie mais tout ce qu’elle avait fait lui pesait sur la conscience, elle s’était laissée tentée par le diable, avait fait souffrir son fiancée, c’était enfuie comme une lâche et avait tenté de se tuer. Et puis, il était venu la chercher, il était venu la sauvé. Elle ne savait toujours pas comment agir avec lui, comment faire, elle se sentait plus que perdue dans son monde, ce qu’elles avaient fait tournaient comme une étrange mélodie, comme une musique classique qu’on écouterait volontiers sous la pluie.

Ce matin encore, elle ne voulait pas se lever, ce matin encore, il était venu la chercher dans son lit, il l’avait même porté jusqu’à la salle de bain et l’avait lavé. Elle s’était laissé faire comme une poupée de chiffon, comme si elle n’était pas dans son corps, elle avait l’impression d’être extérieur, il avait l’air si malheureux en faisant ça, elle se demandait pourquoi elle ne ressentait rien à son contact que cette culpabilité et cette drôle de froideur. Il avait dû la faire manger, comme pour un enfant, heureusement, sa colocataire était là pour l’aider. Elle n’avait regardé personne, seulement droit devant elle, fixant un point imaginaire. La musique lancinante tournant en boucle dans son esprit. Ils la maintenaient en vie mais pourquoi faire ? Qu’est-ce que cela leurs apportait? A part la souffrance qu’elle leur imposait, même si elle n’en avait pas vraiment envie, c’était plus fort qu’elle.

Cependant, elle avait fait l’effort de se rendre d’elle-même à la voiture, elle avait tourné la tête pour voir le paysage, peut-être que discuter avec la psy lui ferait du bien, comprendrait-elle quelques petites choses ? Elle avait poussé un soupir, elle l’entendait parler mais elle n’arrivait pas à l’écouter, probablement racontait-il sa route pour venir la voir ou alors une ou deux banalités parce qu’il devait savoir qu’elle n’était pas en état, c’était histoire de ne pas laisser ce silence dans lequel elle s’enfermait. Il la déposa, promettant de venir la rechercher dans une heure, dans le bureau. Elle hocha la tête et se rendit donc dans la salle d’attente nécessaire. Elle était un peu dans son monde, quand elle entendit un gars qui lui parlait, automatiquement, elle se retourna, tentant un léger sourire.

- Oh, je crois que c’est plus de mise de vivre dans ce monde que pour venir la voir.

Elle se stoppa un instant. Elle ne voyait pas que dire d’autre, aujourd’hui, elle n’avait pas envie de vivre dans ce monde. Et puis, il s’approcha, demandant s’ils s’étaient déjà croisés, une boule se fit dans le creux de son ventre. Elle n’arrivait plus qu’à vivre par la peur, la peur qu’on la reconnaisse. Elle s’en rendait compte.

- Je viens souvent ici et je suis secrétaire. Je crois qu’on me voit assez souvent par ici... A moins que ce soit dans un autre endroit. Avez-vous une idée plus précise ?

Elle ne savait pas si elle aimait cette angoisse ou si cela lui donnait envie de fuir, de terminer ce qu’elle avait tenté de commencer mais elle ressentait, elle ressentait autre chose que la douleur.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nick Rayes
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 21/01/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 151
☰ POINTS RPS : : 177
❥ BIRTHDAY : : 26/12/1990
❥ ÂGE : : 26
❥ AVATAR : : non
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : trouver des amis et ma famille :)

❥ TON ENTOURAGE : : Elena Vasquez (rechercher) sa petite amie, Anna Rayes sa soeur, Hayden Rayes son frère, ...
Revenir en haut Aller en bas
Re: Un premier pas ? (PV Liberty) - Jeu 9 Mar - 21:07
Nick ne donnait surement pas envie de parler et pourtant la jeune femme lui avait répondue. Elle semblait aussi fantomatique que lui. Nick fut légèrement toucher par sa phrase. Ouais, il devait venir ici pour montrer qu'il était encore en vie, mais en vrai, il préférait rester chez lui. Au fond de son lit, ou plus exactement de son canapé. Dans le noir avec des canettes de bières auprès de lui. Il fit en la regardant d'un air tout aussi mélancolique qu'elle :

"Je compatis, on me force à venir ici mais j'en ai aucune envie. Je déteste ce genre de personne qui pense tout savoir sur tout le monde, juste parce qu'ils ont fait de grandes études ou parce qu'ils écoutent. Sérieusement, on est bien mieux placer pour savoir ce qu'on pense qu'eux, non ?"

Ouais, son venin se répandait un peu partout, mais il était en colère et peiner. On le forçait à aller voir un psy, alors qu'il n'était pas fou, juste remplit de chagrin. Plusieurs affaires étaient encore en cours pour lui, il était pas question pour Nick de se comparait à des gens complètement malade ou déséquilibrer mentalement. Il savait très bien ce qu'il faisait...il voulait se détruire car il avait perdue la seule personne qui pouvait l'aider à avancer...du moins c'était ce qu'il pensait à l'heure actuelle.

Il finit par avoir l'impression de l'avoir déjà vu. Il lui en fit donc part. Elle lui dit qu'elle était secrétaire et qu'il avait dut la voir souvent. Il arqua un sourcil. En faite non, c'était la première fois qu'il la voyait ici. Mais il l'avait déjà vu avant. Elle lui demanda de préciser ses pensées. Nick se mit à rire nerveusement et il fit :

"J'en sais rien, c'est là le soucie. C'est bien pour ça que je vous demande. Je m'appelle Nick. Et vous ?"

Ouais il était cash, l'alcool aidait, même si là, il n'était ni bourrée, ni imbibé d'alcool. Il dessoûlait juste de la veille, enfin il finissait de décuvé. Il n'avait plus trop d'idée sur où ils étaient vu avant. Il se creusait la tête mais ne trouvait rien. Il lui demanda :

"Vous êtes secrétaires, mais vous avez jamais eus affaire à la police pour une affaire ? Je bosse chez les flics c'est peut être là que je vous ai vu avant ?"

Pourtant dans ses souvenirs, enfin dans son impression de souvenir, il avait la sensation que ça remontait encore plus en arrière.

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liberty Lowhson
Administratrice
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 28/01/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 53
☰ POINTS RPS : : 67
❥ BIRTHDAY : : 26/05/1987
❥ ÂGE : : 30
❥ AVATAR : : Anaya Hodgins
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Comprendre ce qui m'est arrivé pour vivre à nouveau

❥ TON ENTOURAGE : : Emeraude, mon ex-fiancé et Nastya
Revenir en haut Aller en bas
Re: Un premier pas ? (PV Liberty) - Dim 26 Mar - 1:16

Un premier pas ?


La jeune femme ne s’attendais pas non plus à ce qu’il réponde, elle ne devait pas trop donner envie de répondre, son ex-fiancé n’était pas capable de maquillé, il ne l’avait pas fait et elle avait à peine dormi. Elle l’écouta cracher son venin, elle ne sentait même pas la force de dire qu’ils pensaient tous savoir, elle ne savait même pas comment elle avançait. Il parait que c’était normal de se sentir embrumé, de ne pas toujours aller au mieux, elle avait de la chance d’être entourée.

- Je ne sais pas. Je ne sais même pas si on me force à venir. Ce matin, j’avais envie d’être dans mon lit, de ne pas bouger de la journée. Mais ils ne me laisseront jamais faire parce qu’il semble que ce n’est pas bien et pas bon de rester enfermé. Elle n’a pas la prétention de savoir ce qu’on pense... Elle me dit juste que je suis normale... On m’a dit que c’était mieux une femme pour mon cas....

Elle avait poussé un soupir, presque à fendre le cœur. Elle ne semblait pas certaine que c’était mieux d’avoir une femme. Elle baissa la tête, observa la bague qui pendait à son collier, elle n’avait jamais totalement su s’en séparer malgré tout. Elle ne savait pas si c’était cela qui permettait à son protecteur de prendre soin d’elle, de penser qu’il avait encore une chance. Elle n’avait jamais su demander pourquoi il faisait tout ça. Elle n’avait pas envie de dire les raisons exactes de sa venue mais elle était incapable de mentir.

Il énonça son prénom, en somme, cela ne lui disait pas grand-chose, des Nicks, il pouvait y en avoir plein mais des Liberty, surtout si il lui semblait la reconnaître. Elle pinça les lèvres, peut-être qu’il ne se souviendrait pas et qu’il resterait dans le flou.

- Ah en effet. J’avoue que je ne saurais pas vous aider. Je rencontre tellement de personne, j’en ai vu tellement dans le passé. Moi c’est Liberty. Enchantée.

Elle n’en avait pas trop l’air mais c’était surtout dû à son inquiétude d’être reconnue et son état quasiment végétatif. Elle ne savait même pas ce que ses parents et son ancien fiancé avait fait à sa disparition. Cette étrange anxiété, qui la rendrait presque vivante augmenta quand il dévoila qu’il travaillait chez les flics. Elle espérait étrangement que c’était lors de la tentative de suicide. Elle hocha la tête.

- Oh si, assez souvent. J’ai toujours eu un bon contact avec eux. La dernière fois que je l’ai vue, c’était lors de ma TS, comme ils disent, vers le milieu décembre 2015. Peut-être à ce moment-là, j’habitais ici depuis à peine 4 mois, quand j’ai fait ça. C’est mon ex-fiancé qui m’a amenée. Ils ont eu peur que ce soit de sa faute.

L’aiguiller sur cette évènement pouvais peut-être lui faire penser que c’était là. Cette histoire assez compliquée, juste une fausse alerte, une jeune femme qui se sentait juste assez mal pour tenter de mettre fin à ses jours et un ex-fiancé qui est arrivé au bon moment, pas de la faute du jeune homme, il n’avait rien fait de répréhensible.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nick Rayes
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 21/01/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 151
☰ POINTS RPS : : 177
❥ BIRTHDAY : : 26/12/1990
❥ ÂGE : : 26
❥ AVATAR : : non
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : trouver des amis et ma famille :)

❥ TON ENTOURAGE : : Elena Vasquez (rechercher) sa petite amie, Anna Rayes sa soeur, Hayden Rayes son frère, ...
Revenir en haut Aller en bas
Re: Un premier pas ? (PV Liberty) - Mer 5 Avr - 19:09
Nick la regardait et l’écoutait. Plus la conversation avançait et moins il avait envie de rentrer dans la pièce. La jeune femme lui disait que cette psy était une bonne médecin, mais Nick n’avait pas envie de la voir, ni même de lui parler. Il ne voulait pas parler de ce qu’il ressentait ni même de ce qu’il pensait. Il détestait ça, et il la détestait tout simplement, sans même la connaître. Elle voulait entrer dans sa tête et ça il ne supportait pas. Il soupira quand la jeune femme lui dit donc que le psychologue n’était pas là pour entrer dans leurs têtes et leurs dire ce qu’ils devaient faire. Il arqua un sourcil et lui dit :

« Sérieusement ? Vous devez être bien naïve pour penser ça. »

Attention, Nick n’est pas méchant en temps normal, il est même loin d’être ainsi. D’habitude il sourit, il est heureux et même très joyeux, il a toujours le mot pour rire. Mais là, il a tendance à ne pas apprécier qu’on lui dicte son chemin. Par la suite il avait finit par se présenter, la jeune femme se nommait Liberty. C’était pas courant. Mais cela lui rappela des souvenirs. Il avait la sensation de la connaître, de l’avoir déjà connue. Il lui en fit par même, lui expliquant qu’il était policier et qu’ils s’étaient peut être déjà vu là-bas. Elle lui expliqua alors qu’elle avait fait une tentative de suicide en décembre 2015, chose sur laquelle, Nick hocha la tête et fit en pinçant ses lèvres :

« Han, han...pas possible, je viens d’arriver, enfin ça fait quelques mois que je suis ici. »

Puis il chercha dans sa mémoire. La jeune femme ne semblait pas trop savoir d’où ça pouvait venir cette sensation de déjà vu, mais plus ça allait et plus Nick sentait que cela remontait à loin. Puis il se souvint que quand il était petit, lors du procès de son père, il avait connue une enfant du nom de Liberty. Elle l’avait aider à surmonter cette épreuve qui était terriblement compliquer pour lui, étant donner son jeune âge à ce moment là. Le petit garçon avait tenue la main de la fillette un peu plus âgé que lui à ce moment là. Jusqu’à ce qu’il ait dut aller témoigner des violences de son père. Nick avait trouver son courage en elle, il avait donc tout raconter et une fois que le juge lui avait dit qu’il pouvait s’en aller, Nick avait courut dans les bras de sa nouvelle amie. Il n’avait que 5 ans à l’époque, mais il était rester marquer par ce prénom, par cette douceur. Il redressa la tête et il fit :

« La seule Liberty que je connaissais était à Philadelphie. Son père aidait ma mère à divorcer et à faire en sorte que mon père ne nous approche plus. Je devais témoigner, j’étais mort de trouille. Elle est arriver… elle m’a prit la main, on a discuter, elle m’a laisser lui parler de la BD que je lisais à l’époque, Captain América, et elle m’a rassurer, elle m’a dit de faire comme mon héros et qu’elle m’attendrait jusqu’à la fin….et c’est ce qu’elle a fait. Après le procès on a souvent revue Liberty et son père, et puis un jour on a arrêter de se voir... »

Marquant une pause, il la regarda et fit en plongeant son regard chocolat dans le sien :

« Pourquoi ton père et toi n’êtes plus venue ? »

Il savait que c’était elle, il le sentait. C’était obligé. Il attendait la réponse. Cependant, la réponse n’existait pas. Le père de Liberty s’était concentrer sur son travail, et la mère de Nick avait prit sa vie en main. Ils n’avaient plus eut besoin l’un de l’autre et ça c’était terminé ainsi.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liberty Lowhson
Administratrice
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 28/01/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 53
☰ POINTS RPS : : 67
❥ BIRTHDAY : : 26/05/1987
❥ ÂGE : : 30
❥ AVATAR : : Anaya Hodgins
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Comprendre ce qui m'est arrivé pour vivre à nouveau

❥ TON ENTOURAGE : : Emeraude, mon ex-fiancé et Nastya
Revenir en haut Aller en bas
Re: Un premier pas ? (PV Liberty) - Jeu 13 Avr - 0:10

Un premier pas ?


Elle fronça les sourcils alors qu’il déclarait qu’elle était naïve de penser ce genre de chose. Elle ne savait pas vraiment comme prendre cette phrase.

- En quoi je suis naïve ? Et pour penser quoi ? Qu’elle ne pense pas être dans ma tête ? Non, je constate, elle écoute, elle ne me juge pas. Elle me demande mon avis, elle me demande ce que je pense... mais mon cas est particulier. Ce n’est pas une perte qui m’a amené ici. C’est ce que j’ai fait avant et après. Elle me rassure... Elle n’est pas méchante contrairement à ceux que j’ai vus. Celui que j’ai vu avant d’arriver ici m’a dit de m’éloigner de mes parents et celle que je voyais avant elle voulait faire un entretien avec mes parents. Ma mort assuré.

Elle l’écouta dire qu’il n’était pas encore arrivé. Elle pinça les lèvres, il semblait être du genre à chercher jusqu’à ce qu’a ce qu’il trouve et ça l’ennuyait un peu. Elle n’avait pas envie qu’on se rappelle de la jeune femme qu’elle était avant et surtout qu’on pouvait parler à ses parents. Elle pinça les lèvres alors qu’il lui racontait une histoire de son passé. Elle se souvenait bien de ce petit garçon avec un Marvel dans les mains, le héros américain par définition. Il était terrifier de devoir dire du mal de son père. Elle avait regardé le sien un instant avant qu’il fasse signe de l’encourager. C’était ce petit garçon qui lui avait donné envie de faire avocate. Elle aurait voulu fuir et ne pas entendre la fin de l’histoire et puis Nick lui demandant pourquoi ils n’étaient plus venus. Elle cligna des yeux étonnés, elle se mordit les lèvres, c’était trop tard.

- Mon père était l’avocat de ta mère, je l’accompagnais parfois, surtout quand il y avait des enfants. Et puis, il n’a plus été, parce que c’était terminé. C’est d’ailleurs toi qui m’as donné envie de faire mon précédent métier. Je ne savais pas comment te contacter. J’aurais bien aimé qu’on reste ami. Puis j’ai grandi et la vie et Dieu à fait celle que je suis.

Elle pinça les lèvres, baissa la tête, honteuse. Elle avait trahie toute ses promesses d’enfants, elle avait tout gâché. Elle redressa un peu la tête, elle devait lui demander de se taire, elle ne pouvait pas risquer d’avoir ses parents dans les pattes, pas maintenant.

- S’il te plait, personne ne doit savoir que je suis ici. Je ne suis pas encore prête à affronter mon passé. Je sais que mes parents et mon ex-fiancé ont publié des avis de recherche. J’ai réussi à me cacher parce qu’on ne m’attend pas comme secrétaire.

Elle semblait désemparée à l’idée de se faire retrouver. Elle était presque implorante quand elle lui demandait de ne rien dire. Elle savait bien que ses parents avait tenté de la retrouver par tous les canaux légaux et peut-être moins. Elle était partie avec une somme d’argent liquide qu’elle avait donné à différent organisme, elle avait changé de métier, partir loin mais pas trop, changer de coupe de cheveux et de couleur pendant un moment. Elle n’avait toujours pas su comment IL l’avait retrouvé, peut-être aussi parce que c’était celui qui s’était le plus donné la peine de la connaître ou celui qui l’avait vu sombrer. Ils n’avaient pas beaucoup parler à ce sujet, chacun évitait soigneusement de parler de sa tentative de suicide. Trop douloureux, trop sensible, trop de chose encore à expliquer et aucun n’était prêt à entendre ou en parler. Il était le seul de son ancienne vie à l’avoir rattrapé jusqu’à aujourd’hui et surtout le seul à l’avoir fait consciemment.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nick Rayes
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 21/01/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 151
☰ POINTS RPS : : 177
❥ BIRTHDAY : : 26/12/1990
❥ ÂGE : : 26
❥ AVATAR : : non
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : trouver des amis et ma famille :)

❥ TON ENTOURAGE : : Elena Vasquez (rechercher) sa petite amie, Anna Rayes sa soeur, Hayden Rayes son frère, ...
Revenir en haut Aller en bas
Re: Un premier pas ? (PV Liberty) - Ven 21 Avr - 21:42
Nick l'écouta parler de la psy. Non mais sérieusement dans quel monde cette nana vivait ? Nick sourit de manière moqueuse. Elle ne savait donc pas que ce genre de personne se foutent royalement d'eux ? La seule chose qui compte c'est le chèque à la fin du mois. Le jeune homme les méprisait et ça se ressentait. Elle lui dit que cette femme l'aidait, mais qu'elle avait voulut signer son arrêt de mort en faisant appel à ses parents. Nick arqua un sourcil et lui dit :

"Faut pas se mettre dans tout ses états. C'est juste une personne qui ait payer pour vous écouter et pour blablater. Elle se fou de vous, et de vos parents. Enfin, moi je dis ça, je ne vous connais pas. En tout cas, il est clair que je ne franchirais pas cette porte."

Dans sa barbe invisible, il marmonna quelques mots inaudibles, qui étaient surement plus des reproches vis à vies des psy qu'autres choses. Puis en se présentant et en la regardant, il se souvint de qui elle était. Et elle le lui confirma. Il avait beau avoir but, il était encore capable de reconnaitre des gens. Il était fier de lui, enfin fier, c'était un grand mot. Elle lui confirma ses dires et lui expliqua que la vie à fait en sorte qu'ils se séparent et que leur amitié soit casser. Il déglutit. Puis il fit :

"J'ai toujours crus que ton père et toi, vous ne vouliez plus nous voir parce qu'on vivait dans un quartier pauvre. Ma mère a eut du mal à se remettre de ça. Elle pensait que ton père avait reçut des menaces de mon père, ou un truc du genre. En faite, c'est juste que ton père à penser à autres choses et qu'ils nous a zapper. La vie continue comme on dit. Pff...bah au moins je pourrais dire à ma mère qu'elle n'a rien fait de mal."

Mais Liberty lui dit qu'il ne fallait rien dire, surtout pas dire qu'il l'avait revu, que personne ne devait être mit au courant. Il plissa les yeux. Pourquoi tant de secrets ? En soit, en y réfléchissant bien, il n'avait pas le droit de s'en mêler. Ce n'était pas sa vie. Il haussa donc les épaules et lui dit :

"Si tu le souhaite, je dirais rien. Mais je trouve ça bête qu'après toutes ses années, on sit encore obligé de se séparer..."

Il venait de perdre sa meilleure amie-fiancée, et maintenant il perdait de nouveau son amie d'enfance. Mais étrangement, était-ce à cause de l'alcool ou de la colère qui était en lui, il ne ressentie pas grand chose. Il colla l'arrière de son crâne contre le mûr froid et fit :

"Tu es là à cause de ta TS ?...Qu'est-ce qui t'a fait passer à l'acte ?"

Question bête ? Non, question intéresser. Nick y pensait de plus en plus depuis la mort d'Elena. Si elle avait trouver le courage de le faire, pourquoi pas lui ?
Voir le profil de l'utilisateur
Un premier pas ? (PV Liberty)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Neutre] Le Premier Cercle
» Finir le premier niveau en une vie
» Episodes from Liberty City
» Un jeu sur le premier empire pour rassembler la communauté..
» MTGO Sealed Premier event.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHICAGO DREAMS :: Chicago :: Old Chicago :: Hôpital-