AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Je suis venu, j'ai vu, j'ai perdu... Pv Michael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Titouan White
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 02/05/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 16
☰ POINTS RPS : : 24
❥ BIRTHDAY : : 24/12/1987
❥ ÂGE : : 29
❥ AVATAR : : Tucker Brown
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Trouver un mannequin, faire le ménage dans ma maison.

❥ TON ENTOURAGE : : La solitude est ma meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis venu, j'ai vu, j'ai perdu... Pv Michael - Sam 17 Juin - 17:57

Titouan White
Michael Buchanan

Je suis venu, j'ai vue, j'ai perdu...

Je me souviens parfaite de son regard, il m'implorait, m’appeler à l'aide. Tant de souffrance, que je ne peux l'oublier. Son visage meurtrie, et inscrit au fond de ma mémoire. Jusqu'à la fin, je me souviendrai de ce jour macabre, où cet enfoiré a butter  cette jeune fille sans la moindre pitié. Son visage à lui aussi ne m'échappera pas, je m'en souviendrai, de son sourire qu'il affichait lorsqu'il la torturait, de ses mains autour de sa peau d'ange, de ses yeux qui jouissaient de cette vision. Jamais je n'oublierai la façon dont il a tourné la tête lorsque je me suis pris la poubelle signalant ainsi ma présence. De cette rage qui a envahit son corps, lorsqu'il a su qu'il n'était pas tout seul. Je n'avais pas réfléchis sur le moment, l'adrénaline avait prit le dessus. Je n'avais rien fait pour la sauver elle, je n'avais penser qu'à ma vie, en m'enfuyant comme une gonzesse. J'avais détalé la rue, sans jamais me retourné, pour me rendre sans vraiment le vouloir au commissariat le plus prêt hurlant à qui voulait m'entendre ce que j'avais vu. Bien sur, personne ne m'avait cru, me prenant pour un fou, un drogué, un mec pas bien dans sa tête.
Ce fut l'appel des pompiers qui les firent bouger leurs culs. Ils avaient découvert le corps de la jeune femme à l'endroit même ou je l'ai vu faire.  
Et c'est à se moment que l'on me prit enfin au sérieux. On m'emmena dans une salle, m'offrant un grand café, que je pris avec beaucoup d'hésitation. Je m'étais enfermé dans une sorte de coquille, n'arrivant plus à parler. J'étais muet, tétaniser, effrayer qu'il ne me retrouve et ne me fasse la même chose qu'elle. Je me refusais de les regarder, je voyais son visage de malade partout ou je pouvais croiser quelqu'un.
La seule chose que je réussis à faire de tout ce temps enfermé dans le bureau, est de dessiné, recroquevillé sur moi même, cachant du regard des autres celui qui hante mes peurs et mes cauchemars furturs. Ce n'est que lorsque j'ai terminé mon dessin, que j'ose faire venir quelqu'un et lui en parler, du moins à ma façon. Le temps s'écoule de la plus lente façon possible, personne ne se presse pour venir me voire, personne ne se préoccupe de ce p'tit gars attardé selon les dires de certains, qui venait tout bonnement d'assister à une boucherie.  
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Michael Buchanan
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 02/06/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 132
☰ POINTS RPS : : 150
❥ BIRTHDAY : : 31/07/1986
❥ ÂGE : : 30
❥ AVATAR : : Aucun
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Passer le concours d'inspecteur. Prendre rendez-vous avec le psy...

❥ TON ENTOURAGE : : Ma mère-grand qui vit dans le quartier Old Street. Mes parents et mes deux frères cadets qui vivent dans le même quartier. Mais si on parle des gens qu'on côtoie régulièrement, vous pouvez rayer tout le monde... sauf ma mère-grand!
Revenir en haut Aller en bas
Re: Je suis venu, j'ai vu, j'ai perdu... Pv Michael - Sam 17 Juin - 19:27
« - Centrale à 57 Alpha, rentrez au poste immédiatement. » Grésille la radio.

Je tourne la tête et regarde mon partenaire alors que celui-ci me jete un coup d’œil rapide avant de reporter son regard sur la route. « Qu’est-ce que t’as fait encore ? » s’exclame-t-on à l’unisson. Un nouveau regard l’un pour l’autre. « J’ai rien fait ! » nous défendons-nous d’une même voix à nouveau. En général, ce n’est pas bon signe de devoir rentrer à la brigade alors qu’on est en patrouille. Mon collègue fait demi-tour et nous filons jusqu’au poste sans un mot, chacun se demandant ce qu’il a bien pu faire pour être appelé à rentrer.

En arrivant, je suis sur que je n’ai pas fait de connerie, je suis donc sur que c’est pour mon partenaire qu’on est là. La tête que je fais quand le lieutenant de la brigade me demande de le suivre. Je m’attends à aller dans son bureau, mais il m’amène vers une autre porte. C’est une petite salle ouverte donnant sur des fênetres et la cour intérieure. On emmène généralement les proches de victimes ou les témoins pour les faires parler dans des endroits moins lugubres que les salles d’interrogatoire. L’air grave du chef me fiche un peu la trouille et je me demande ce que je fais là. J’observe l’homme qui est dans la salle, par les vitres qui forme la cloison, il semble ailleurs avec sa feuille et son crayon. Il ne lève pas les yeux, et il semble crispé et effrayé. Je ne le connais pas, je ne l’ai jamais vu, alors je ne comprends pas.

« - Cet homme est arrivé il y a trois heures de ça en hurlant qu’il avait vu quelqu’un se faire tuer. Il était en état de panique et nous avions eu l’impression qu’il tenait des propos incohérents. Bien qu’on ne l’a pas de suite cru, on a quand même suivit le protocole et nous avons envoyé un véhicule de patrouille avec des secouristes à l’endroit qu’il nous a indiqué. Le corps d’une jeune fille a bien été retrouvé. » Commença le patron. En voyant que je garde le silence, il ajoute : « Depuis, un inspecteur à voulu le faire parler, mais il n’a plus ouvert la bouche. Il semble dans un état second et n’a pas arrêté de dessiné depuis. Il y a une vingtaine de minutes, il a enfin demandé à parler à quelqu'un... » m’expliqua-t-il. Il se tait, et je reste dans l’incompréhension. Je vois qu’il ne semble pas décidé à continuer alors je lui demande avec courtoisie et surtout, curiosité.

« -Euh d’accord… mais… je ne vois pas pourquoi je suis là lieutenant. » Dis-je sans comprendre.

Pourquoi il me regarde comme ça, avec ce regard qui me dit que je vais pas vraiment aimer la suite.

« - Le psy de la police ne peut pas se déplacé actuellement, nous l’avons eu au téléphone et d’après lui, il est en état de choc post-traumatique. » commença le lieutenant alors que je regarde l’homme à travers la vitre. « Je sais que ce que vous avez vécu est totalement différent, mais peut-être que… en ayant vous aussi souffert de choc post-traumatique, vous saurez comment lui parler… » me dit-il hésitant.

Je tourne brusquement la tête vers mon lieutenant, oubliant une fraction de seconde l’homme que je fixais jusqu’à maintenant.

« -Moi ?! Mais je suis pas psy ! Je sais pas du tout quoi lui dire ! » me défendis-je aussitôt.

Mais mes paroles n’ont pas l’effet escompté puisque le lieutenant insista. Je finis par cédé mais avant d’aller ouvrir la porte qui me séparer du témoin.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

C’est après quelques secondes que je finis par rentrer dans la salle. Je m’avance avec calme vers l’homme attablé, et je m’assois en face de lui afin de commencer la conversation. Je ne sais pas trop par ou commencer, notamment parce que je n’ai jamais été confronté à ce genre de situation, alors j’y vais un peu au feeling.

« - Bonjour, je suis l’officier Michael Buchanan » commençais-je doucement en le regardant, stoïque. « Et vous êtes ? » demandais-je avec mon ton calme olympien.

Comme je viens juste d’arriver au poste et que je viens seulement de découvrir ce qu’il en est, j’ai pas eu le temps de rassembler toutes les informations. De toute façon c’est pas plus mal, j’espère pouvoir créer un lien de confiance avec lui plus facilement. Et surtout, je croise les doigts que mon uniforme de policier qui prouve que je ne suis pas inspecteur ne le braque pas.

{ HJ: Un début un peu court :/ je ferais mieux au prochain post :D Désolé :/ }
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis venu, j'ai vu, j'ai perdu... Pv Michael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je suis venu te dire... que je m'en vais.
» Je suis venu, j'ai vu, et je n'en crois pas mes yeux...
» Qu'est-ce que je suis venu faire ici...
» Clin d'oeil de Bli² ? ...
» Je suis venu en paix :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHICAGO DREAMS :: Chicago :: Loop :: Poste de police-