AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Baisse le son ! PV Wolfgang & Owen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Camille M. Hamilton
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 07/05/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 120
☰ POINTS RPS : : 142
❥ BIRTHDAY : : 11/06/1997
❥ ÂGE : : 20
❥ AVATAR : : Chris Cohen / Tess Perez / James Perkins
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Faire la fête / Parler à Moca

❥ TON ENTOURAGE : : Moca et Weiny
Revenir en haut Aller en bas
Baisse le son ! PV Wolfgang & Owen - Sam 13 Mai - 0:58
Baisse le son !Wolfgang & Owen & CamilleJ’avais passé ma journée sur un shooting pour mes photos de lingeries. Je m’étais levée à 3h30 du matin, car il fallait que nous fassions de la route pour arriver sur un spot spécifiques pour les photos. Je crois que ça été le pire shooting de ma vie, non pas parce que j’étais mauvaise, mais parce que l’équipe était juste exécrable. Je n’ai jamais travaillé avec des personnes aussi difficiles,  aussi peu professionnelles, enfin bref, je ne veux plus jamais avoir à faire à eux. Je ne comprends pas comment une marque qui dessine de la lingerie aussi belle et sensuelle peut s’entourer d’une équipe photo aussi mauvaise. J’avais dû me débrouiller pour rentrer jusqu’à Chicago. J’avais donc trouvé un deal de co-voiturage et j’avais même réussi à ne rien payer en jouant un peu des mes charmes. J’arrive à la maison alors qu’il était à peu près 20 heures. Bizarrement personne n’était à la maison, j’avais faim, mais j’étais tellement épuisé. Après avoir inspecté chaque chambre, je me rends dans la mienne, je referme ma porte derrière moi, je me déshabille et sans perdre une minute je me met dans mon lit et je finis par m’endormir.

[...]

Je me réveille en sursaut, réveillé par un cri? Enfin je ne sais pas trop, j'ai l'esprit embrouillé. J'attrape mon téléphone et je vois que je me suis endormie depuis près de 2h30, il est presque 23h30 , je me frotte les yeux et me redresse. Je finis tout simplement par crier.

"Weiinyyyyy baisse le son de la télé!!!"
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Owen Hamilton
Administratrice
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 22/04/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 243
☰ POINTS RPS : : 259
❥ BIRTHDAY : : 12/10/1987
❥ ÂGE : : 29
❥ AVATAR : : Heidi Matthews
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Faire tomber tous les beau jeunes habitants de Chicago sous mon charme.

❥ TON ENTOURAGE : : Wolfgang , Douglas, Tessa, Tucker, Amélia, Camille, Morgan...
Revenir en haut Aller en bas
Re: Baisse le son ! PV Wolfgang & Owen - Sam 13 Mai - 3:23
Baisse le son !Wolfgang & Owen & CamilleLa journée au boulot avait été longue. Encore une fois nous avions passé la moitié de la journée à patrouiller dans Chicago avant que le lieutenant de police nous appel afin que nous rentrions pour intervenir chez une famille ou de la maltraitance sur enfant a était signalé. Avec Lindsay et plusieurs autres collègues, nous avions prit la voiture pour aller arrêter le père de famille. Ce fut une intervention périlleuse, mais nous avons quand même réussis à terminer dans les temps. Une fois l'intervention terminé, j'avais du me charger de l'interrogatoire avec Lindsay ce qui nous avait prit pas mal de temps. La journée c'était terminée sur cela et alors que les autres avait décidé de se rendre dans un bar de la ville pour boire un verre afin de fêter le début du week-end, moi je prend ma voiture pour rentrer à la maison refusant gentillement l'invitation. Il faut dire qu'en soixante-douze heure je n'ai dormis que dix heures, enchainant le club avec le commissariat. Enfin de retour à la maison, je me dirige directement vers la douche. L'appartement avait l'air vide et cela ne m'étonne pas du tout en réalité car nous sommes vendredi soir et que Camille et les garçons sont certainement sortit. Une fois sortit de la douche, mon portable se met à vibrer une nouvelle fois alors qu'il était posé sur le meuble. Un petit sourire s'afficha sur le coin de mes lèvres alors que je répondais à Wolfgang en lui ordonnant de venir me rejoindre à la maison que je suis seul pour la soirée. Il faut dire que Wolf est moi avons une relation un peu complexe. Beaucoup d'attirance physique et surtout pas mal de sentiment amoureux de ma part. Seulement cela n'a jamais été réciproque, puis il finit quitter New York pour Chicago. A ce moment la, sachant qu'il était à l'autre bout du pays, je sentis mon coeur se briser. J'avais comme la sensation qu'on m'arraché quelque chose, une certaine partie de moi, mais en même temps je ne peux pas lui en vouloir...il n'y a jamais rien eu de sérieux entre nous. Puis finalement on me proposa de rejoindre Chicago aussi pour le travail, ce que j'accepta en espérant retrouver Wolfgang rapidement dans cette ville.

Grâce aux réseaux sociaux, cela se fit assez rapidement et d'ailleurs, c'est de cette façon aussi que nous avons communiqué aujourd'hui alors que d'abord Wolf avait écrit sur mon mur facebook en me disant de ne pas montrer mon corps aussi facilement. Puis la conversation changea entre provocation et insulte, c'est un peu ce genre de comportement macho que deux hommes débordant de testostérones comme nous qui n'ose pas s'avouer leurs sentiments ont. Enfin, il m'envoya une énième photo de lui au lit en sous vêtement et la, la tentation fut trop forte il fallait que je le vois de nouveau, que je sente son corps contre le miens que ma langue va à la rencontre de la sienne alors que je grifferais son corps pendant qu'il me prend sauvagement comme il sait si bien le faire.

Pas manqué, j'avais à peine eu le temps de me sécher et d'enfiler un boxer qu'on frappa à la porte. Sachant de qui il s'agissait, je m'en vais ouvrir dans cette tenue puisque de toute façon, je ne compte pas garder mes vêtements bien longtemps. Et d'ailleurs, à peine avais-je ouvert la porte qu'il pénétra dans l'appartement, m'attrapant par le visage plaquant ses lèvres contre les miennes tout en me tenant contre lui. Il ne fallut pas longtemps pour que je finisse dans un premier temps plaqué contre le mur du Hall d'entrée avant qu'il ne me porte jusqu'à ma chambre pour me coller sur le lit. Voilà ce genre de relation bestiale dont je parlais...ce genre de relation que j'aime. Ce qui me plait justement chez l'allemand c'est qu'il n'est pas du genre à faire dans la dentelle et qu'avec lui j'ai enfin trouvé quelqu'un qui réussisse à me dominer autant que j'aime le faire d'habitude. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que nos corps se retrouve complètement nus alors que le sexe de Wolfgang s'introduisait en moi. Ses vas-et-viens me rendent dingue au point que je me lâche et n'hésite pas à crier aussi fort que je le peux et que j'en ressente le besoin à chaque fois qu'il me pénètre. Alors que je pensais que nous étions seuls, je fus surpris d'entendre la voix de Camille m'interpeller dans la chambre à côté. Elle me demandait de baisser le son de la télé, si seulement elle savait ce que j'étais en train de faire...cela n'avait rien à voir avec la télé ou alors si...un bon film porno. Enfin, je me redresse pour m'assoir sur le lit repoussant doucement Wolf pour le stopper. "Arrêtes toi ! Il y a quelqu'un dans l'appartement...c'est ma soeur. Bon sang qu'est-ce qu'elle fait là." dis-je  en me levant du lit pour attraper mes vêtements alors que je lance à Wolf les siens pour qu'il se rhabille aussi entendant la porte de la chambre de Camille s'ouvrir. "Elle arrive...chut !"
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Wolfgang J. Helm
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 09/05/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 90
☰ POINTS RPS : : 102
❥ BIRTHDAY : : 12/08/1990
❥ ÂGE : : 26
❥ AVATAR : : Zaia R. Whitfield
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Trop de choses

❥ TON ENTOURAGE : : Owen Hamilton -
Revenir en haut Aller en bas
Re: Baisse le son ! PV Wolfgang & Owen - Sam 13 Mai - 22:43
Baisse le son !Wolfgang & Owen & CamilleL’arôme du café me réveilla, je mis quelques secondes  à comprendre comment une tel odeur pouvait filtré aussi facilement dans mes narines, mais lorsque la réponse s’imposa à mon esprit embrumé je sursautais aussi tôt de ma chaise.

- Tout va bien Monsieur ?

Me demandant la serveuse de la brasserie avec son petit air paniqué, elle était bien mignonne, une belle rousse bien foutue, une taille parfaitement bien dessiner. Passant délicatement la paume de ma main sur mon visage avant de lui offrir un beau sourire et de venir placer mes mains sur ma tasse de café.

- Toutes mes excuses, ma journée fut pénible que j’aie dû être absent durant quelques instants, je pense que votre délicieux café me sera bénéfique.

Je repensais encore à toute cette journée de vendredi, tant d’histoires au boulot, des clients avec des bouches dégueulassent, toutes les petites aventures que j’avais eues depuis mon réveil jusqu’à m’endormir sur ma chaise… Bref rien n’avait été pour un mieux aujourd’hui. Tout en buvant mon café, je feuilletais un peu mes réseaux sociaux et où je tombais sur le profil d'Owen, curieux comme à mon habitude, je feuilletais son mur Facebook avant de me rendre compte de son comportement, enfaite c'était l’excuse que je m’étais donné, j’étais plus en colère de voir qu’un homme le draguer ouvertement et quelques choses en moi avaient monté et avaient fini par exploser !

Une sorte de jalousie peut-être, bien que se serait surprenant surtout venant de moi, je n’étais pas du genre à m’attarder sur les sentiments, mais Owen et moi avons il y a quelque temps eu une relation assez particulière. En effet à l’époque où je résidais encore à New York j’étais tombé sur ce grand et beau jeune homme oui on ne pouvait pas le manquer, sa prestance, sa beauté était comme un aimant et en tout bon charmeur que j’étais, je n’avais guère résisté à lui faire du rendre dedans ouvertement durant notre shooting photo en duo. Les jours suivants avaient été des plus merveilleux, un pote parfait, un sexfriend des plus exquis, c’était quelques choses de profond, quelques choses que je ne pouvais oublier. On aurait pu croire que nous étions un petit couple, mais j’étais loin d’avoir développé ce genre de sentiment envers monsieur Hamilton. Mais j’étais surtout loin de croire qu’aujourd’hui je pouvais autant rager de voir que quelqu’un lui offrait ce même bonheur que je lui avais donné autrefois et si ouvertement. Terminant mon café et rappelant cette jolie rousse pour avoir l’addition de mon repas et du café, je lui avais glissé délicatement mon numéro de téléphone dans son petit jupon de serveuse et oui j’étais irrécupérable et pourtant on m’adorait de la sorte. Je quittais l’établissement pour me rendre chez moi grimpant dans ma voiture tout en chantonnant un petit Shape of you d’Ed Sheeran.

Arriver à destination, nourrissant Kel-El en ayant à peine franchi la porte avant qu’il ne décide à être chiant. Retirant mes chaussures avant de les balancer dans un coin, déboutonnant mon jeans, je me dirigeais vers la salle de bain histoire de prendre une bonne douche et oublier enfin cette journée pourrie. En quittant ma douche et une fois sec j’enfilais une serviette autour de ma taille et je m’étais posé dans mon lit tranquillement, un dernier poste sur Facebook qui à peine publiait avait déjà attiré monsieur Hamilton, mon portable retentit et son message me fit sourire, notre petit échange avait fini sur une note sexuelle, me redressant de mon lit nu comme un ver, j’enfilais un baggy jogging gris par dessus et un t-shirt, une paire de chaussettes, mes baskets et enfilant ma veste en quittant mon domicile. Grimpant dans ma voiture je fonçais jusqu’au quartier Little Roma. Par chance la porte principale étant entre ouverte je me glissais dans l’immeuble comme un véritable voleur. Montant les escaliers afin de rejoindre le palier de l’appartement des Hamilton, la porte n’était plus que le dernier obstacle entre lui et moi, d’une poignée ferme je frappais dans celle-ci et à peine avait-il ouvert que je m’étais introduit chez lui, ne le laissant pas le temps de me parler, mes mains venant se poser sur chaque coter de son visage, le plaquant une première fois contre le mur de manière sauvage, l’embrassant avec une fougue, Owen finit par me plaquer à son tour et ainsi de suite, cassant même un cadre, un vase peut-être au passage… Arrivant dans sa chambre, il me retira mon haut collant son torse contre le mien, je pouvais sentir encore fraichement sa peau humide, il venait surement de sortir de sa douche, mais j’avais l’impression de n’avoir jamais oublié son corps. Mes mains se baladant le long de son corps, glissant délicatement dans son boxer pour y venir caresser son magnifique fessier. À travers mon baggy on pouvait surement sentir mon entre jambes durcir, tout comme la sienne laissant sentir son effet. Je finis par poser mon regard un court instant sur lui, un petit sourire pervers venant se dessiner sur mon visage avant de faire basculer brutalement Owen dans son lit ! Je lui arrachais limite son boxer le descendant le long de ses cuisses, baissant légèrement mon pantalon pour y sortir mon sexe, écartant ses jambes je finis par m’introduire sauvagement en lui et de manière sec, je pouvais ressentir la douleur que me procurer un homme non préparé, à entendre les cris d'Owen et en voir son visage crisper je pouvais comprendre la douleur que je venais de lui donner. Quelques va et vient histoire de le travailler et une fois bien prêt j’y avais mis une tournure plus brusque, plus animal, le retournant dans tous les sens, j’adorais l’entendre gémir, mieux même il criait tellement de plaisir qu’on devait surement réveiller les voisins, le lit tapant dans le mur pour compléter la chose… Un moment bestial comme je les aimais avec lui jusqu’au moment où… Le cri d’une jeune femme se fit entendre, Owen me poussa légèrement et m’en demandant de m’arrêter, que quelqu’un était dans l’appartement.

- Tu ne m’avais pas dit que tu étais seul ?

Ce ne fut pas le cas, me balançant mon t-shirt à la gueule je l’enfilais rapidement, remontant tout juste mon pantalon quand la jeune fille s’introduit dans la chambre et qu’elle surprise ! Owen m’avait caché qu’il avait une soeur aussi sublime ! Enfin s’était surement de famille, elle avait l’air étonner de me voir et je pouvais voir que ses yeux s’étaient glissé sur mon entre-cuisses encore parfaitement en érection que j’essayais comme je pouvais de dissimuler.

- Bonsoir Wolfgang enchanté

C'était la seule choses qui m’était venu à l’esprit, mon regard se posa sur Owen qui semblait figer, comme-ci subitement la peur venait de lui monter.
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Camille M. Hamilton
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 07/05/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 120
☰ POINTS RPS : : 142
❥ BIRTHDAY : : 11/06/1997
❥ ÂGE : : 20
❥ AVATAR : : Chris Cohen / Tess Perez / James Perkins
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Faire la fête / Parler à Moca

❥ TON ENTOURAGE : : Moca et Weiny
Revenir en haut Aller en bas
Re: Baisse le son ! PV Wolfgang & Owen - Dim 14 Mai - 21:20
Baisse le son !Wolfgang & Owen & Camille
Je pense que je n’étais jamais rentrée aussi fatiguée d’un shooting, peut-être dû au fait que c’était un shooting organisé à la dernière minute, que l’organisation était totalement pourrie et que j’avais dû m’organiser pour pouvoir me rendre à 3heures de route d’ici et revenir...Heureusement que j’étais bien payée. J’ai même pas eu de quoi manger franchement c’était la moindre des choses, enfin je ne pense pas que j’accepterais à nouveau de travailler avec ces gens. En plus de ça, Emilia devait être de la partie et elle m’a abandonné au dernier moment. Enfin d’après ce qu’elle m’a dit durant notre conversation téléphonique ce sont eux qui l’ont jetté..j’aurai du prendre mes jambes à mon cou..mais bon un contrat est un contrat je l’avais signé donc je ne pouvais plus faire faux-bond. En y repensant j’aurai pu me faire agresser à de maintes reprises surtout au moment de revenir, car ils m’avaient promis de me raccompagner jusqu’à Chicago et au dernier moment j’ai du me débrouiller pour trouver une voiture qui allait jusqu’à Chicago. Donc non je n’avais pas fait d’auto-stop, mais c’était presque pareil. C’est clairement quelque chose que je ne vais pas devoir dire à mes frères, encore des cachotteries, mais c’est pour leur bien et pour le mien. Il faut dire qu’être une fille au milieu de trois mecs ce n’est pas toujours évident, mais je ne changerai cette situation pour rien au monde, car mes frères ce sont ma vie. Je peux être une peste avec n’importe qui, mais pas avec eux, je ferai tout pour eux. Mais je dois préserver leur vision qu’ils ont de moi, ils me prennent pour une jeune fille innocente, alors je n’ai pas envie de les décevoir effrontément.

Dès le moment où j’avais posé ma tête sur l’oreiller je m’étais de suite endormie. Malheureusement ce n’était pas un sommeil reposant, je ne sais pas pourquoi mais je me suis mise à rêver de Papa...et du fameux jour où j’étais devenue une femme, sauf que dans le rêve tout avait été plus dramatique, il n’avait pas seulement eu des mots déplacés envers moi, mais également des gestes plus que déplacés. Parfois je me dis que j’aurai dû en parler à mes frères, mais à quoi bon? Ils auraient seulement plus détestés notre paternelle et je ne sais pas si Owen aurait gardé tout son calme...ni Tristan...Enfin aucun d’entre eux d’ailleurs. Depuis cet épisode de ma vie, je fais couramment des cauchemars et très souvent je vais me réfugier dans le lit d’Owen lorsqu’il est là ou de Moca. Ils m’ont toujours demandés quelle était la nature de mes cauchemars et j’ai toujours menti sur le contenu de ce cauchemar. À leur yeux, je cauchemarde sur le fait de les perdre, sur le fait qu’ils me tournent le dos, alors ils ne s’inquiètent pas plus que ça. Je pense qu’on a déjà eu assez de soucis comme ça dans nos vies sans en rajouter. Mais parfois je me dis que cette histoire date maintenant et que je peux le leur dire afin de me libérer. C’est alors que tout ce vacarme à côté m’extirpe de mon sommeil ou plutôt de mon cauchemar, je suis toute transpirante et haletante. Dans un premier temps, je demande à Owen de baisser le son de sa télévision, car je reconnais que le son vient de sa chambre, mais j'essaie de me rendormir et cela me semble impossible sans retourner dans cet affreu cauchemar. Je me dis alors que de voir Owen ne pourras que me rassurer, il me prendra dans ses bras, me déposera un baiser sur le front et je pourrai me rendormir. Je frotte une dernière fois mes yeux et sors de mon lit. Je ne prend pas la peine d’enfiler un pyjama, car ça ne sera pas le première fois qu’Owen me verrait en sous-vet...enfin je veux dire qu’il m’a vu grandir, donc non il ne me voit pas à poil, mais en sous-vet ça me parrait normal. Je me dirige alors vers sa porte et tourne la poignet pour pouvoir y entrer.

“Weiny...j’ai encore fait…”  Je m'apprêtais à dire cette fameuse phrase que je dis après chaque cauchemar, mais lorsque j’ouvre la porte je trouve Owen avec un homme que je n’avais jamais vu auparavant. Owen se trouve en boxer et son ami en jogging. Je ne savais pas qu’il y avait quelqu’un avec Owen. Et je m’attendais encore moins à trouver Owen en charmante compagnie. Ce que j'aperçois dès le moment où j’ouvre la porte est la tension palpable se trouvant dans la pièce. Je veux bien croire qu’ils étaient paisiblement en train de regarder la télé, mais lorsque je jette un coup d’oeil à celle-ci, elle n’est même pas allumée. Et puis je reste fixée sur le “camarade” d’Owen, un homme blond aux yeux clairs et assez tatoué, enfin je vous dit ça, mais ce n’est pas son visage que je regarde, mais plutôt ce qu’il se trouve entre ses jambes, car malgré son baggy….je ne peux pas m’empêcher de voir une bosse bien présente. Qu’est-ce que ferait Owen en boxer avec un homme et une bonne entre les jambes? Et si ce qui m’avait sortir de mon cauchemar n’était pas la télé, mais Owen et cet homme? Après tout, mon frère n’a jamais amené de conquête à la maison, il a toujours été très discret sur ce point là...est-ce qu’il se pourrait qu’il aime les hommes? Je ne pourrais pas le blâmer car moi-même j’aime les femmes. Mais j’aurais préféré le savoir plutôt que de le trouver dans une telle posture. Je ne peux même plus regarder Owen, non pas parce que j’ai honte de lui, mais parce que je ne voulais pas l’interrompre, parce que je ne voulais pas qu’il se sente mal à l’aise à cause de moi...et parce que je ne voulais pas voir ça...J’entend un vague “Bonsoir Wolfgang enchanté”...mais je n'émerge pas, mon regard est fixé sur l’anatomie de ce Wolfgang. Si mon frère est bien gay ou bi, car je ne sais plus maintenant, il a de très bon goûts c’est indéniable. Je finis enfin par regarder les deux hommes, enfin Wolfgang puis un court instant Owen et je sens que pour une fois j’aurai dû rester dans ma chambre. D’autant plus, qu’ils sont dans une situation compromettante...mais moi je suis tout de même en lingerie devant un mec que je ne connais pas...Alors Owen je veux bien..mais ce Wolfgang malgré tout ses charmes non… “Je...je…” Je baisse la tête et repars dans ma chambre en courant. “...désolé Weiny...je ne savais pas…” Je pars attraper quelque chose de plus décent à m’enfiler et je m’assois sur mon lit. Est-ce que je viens d’assister au coming-out de mon frère? Est-ce que je viens de faire la boulette de ma vie en entrant ainsi dans sa chambre? Il faut bien croire, car en allant dans ma chambre, j’ai bien pu voir le vase brisé...et puis le lit Owen était en bataille...Mon dieu mais qu’est-ce que j’ai fait? Je me sens tellement honteuse vis-à-vis de mon frère, enfin il fait ce qu'il veut je ne pourrai jamais le juger, mais je ne pense pas qu'il aurait voulu que je l'apprennes dans ce genre de circonstance...
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Owen Hamilton
Administratrice
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 22/04/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 243
☰ POINTS RPS : : 259
❥ BIRTHDAY : : 12/10/1987
❥ ÂGE : : 29
❥ AVATAR : : Heidi Matthews
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Faire tomber tous les beau jeunes habitants de Chicago sous mon charme.

❥ TON ENTOURAGE : : Wolfgang , Douglas, Tessa, Tucker, Amélia, Camille, Morgan...
Revenir en haut Aller en bas
Re: Baisse le son ! PV Wolfgang & Owen - Mer 17 Mai - 18:02
Baisse le son !Wolfgang & Owen & CamilleAprès une longue journée de travail quoi de mieux qu'un peu de détente ? Pour cela, après avoir échangé avec Wolf pendant une partie de la journée, je l'ai invité à venir à la maison. Il faut dire que ce bel allemand m'avait bien chauffé et que maintenant, j'avais littéralement envie qu'il me prenne et qu'il me fasse hurler de plaisirs. Enfin, seul à la maison pensant que Camille et Morgan étaient de sortit, je lui propose de venir. Ce qui est une première pour moi, il faut dire qu'en général je n'invite pas mes conquêtes à la maison et ça depuis toujours. Je ne veux pas que mes petits frères et sœurs voient ce qu'est ma vie privée, car elle n'a rien de stable et si elle n'a rien de stable c'est simplement parce que je ne veux pas me stabiliser, ne souhaitant pas qu'ils s'attachent à une personne qui risque de me décevoir et de les décevoir par la suite comme l'ont fait nos parents. Je pense qu'ils ont assez souffert comme cela par le passé. Pas besoin de recommencer.

Wolf était arrivé et à peine avais-je ouvert la porte que voilà qu'il me plaquait contre le mur pour m'embrasser langoureusement. Heureusement que je n'ai pas mes vêtements sinon il me les auraient certainement arrachés. Puis ce fut à mon tour de le plaquer contre le mur et ainsi de suite au point ou un objet dans le couloir tomba sur le sol. Je n'avais pas le temps de regarder...je n'avais surtout pas envie. Nous finissons par arriver dans ma chambre et la, Wolf me plaqua contre le lit avant de me retourner. Il m'embrasse alors le torse laissant échapper chez moi des petits soupir de plaisir avant de me prendre sauvagement comme j'aime cela. Personne à la maison, je pouvais me laisser aller et crier aussi fort que j'en avais envie et que j'en ressentais le besoin afin que l'allemand sache tout le plaisir qu'il me procure. Seulement, ce à quoi je ne m'attendais pas, c'était d'entendre la voix de Camille nous interrompre. Je demande alors à Wolf d'arrêter avant de mettre ma main entre nous entendant Camille se lever de son lit et se diriger vers la porte. Je repousse alors gentillement Wolf avant de me lever, lui lançant son t-shirt pour qu'il se rhabille. « Si, c'est ce que je pensais .  Crois moi, si j'avais su que ma petite sœur était dans la chambre a côté, je n'aurais pas crier comme une chienne. » murmurrais-je à l'allemand alors que la porte s'ouvre laissant entre apercevoir mon petit bout de femme, mon petit ange...Camille. Lorsqu'elle commença à parler, je ne dis rien. Elle finit par s'interrompre elle même en voyant que j'étais en compagnie d'un homme et que tous les deux avions une expression très étrange sur le visage mélangeant la surprise et la gêne. Camille était la debout devant  nous en simple tenue de lingerie. Le grand frère responsable en moi avait envie de lui dire d'aller s'habiller et de ne pas rester ainsi en la présence de Wolfgang, mais en même temps comment est-ce que je pouvais intervenir alors que moi aussi je suis paralysé par la situation qui se déroule en ce moment. Ma sœur vient de débarquer dans ma chambre et me trouve avec un homme. Certes, nous sommes debout, lui est habillé, mais je suis en boxer et les bruits qu'elle a entendu plus tôt, si elle finit par percuter elle remarquera qu'il ne s'agit pas de la télé à moins que nous étions en train de mater un très bon porno.

C'est Wolf qui me fit sortir de mes pensées alors qu'il se présente à Camille. Je le regarde comme-ci c'était réellement le moment. Enfin en tout cas, cela avait au moins brisé la glace.  « Camille attend ! » Mais finalement, Camille s'enfuya dans sa chambre en courant. Je me passe les mains sur le visage avant d'attraper un short que j'enfile rapidement au dessus de mon boxer. «Je suis désolé...ça ne devais pas arriver.  Il ne faut pas qu'elle sache pour toi et moi...je ne veux pas qu'elle sache. » murmurais-je à Wolf avant d'enfiler mon t-shirt. « Ce n'est pas contre toi, c'est juste qu'elle a pas besoin de savoir que son frère se tape des mecs , c'est pas le moment. » Je passe ensuite ma main sur son visage et l'embrasse passionément. Ce n'est jamais le moment en réalité et ce ne le sera jamais. Pas que je n'assume pas de coucher avec des hommes puisque je cache aussi mes conquêtes féminines. Je ne veux juste pas ajouter ce poids sur les épaules de ma famille. Je ne veux pas qu'ils finissent par s'attacher à une personne qui risquerait de nous décevoir comme nos parents l'ont fait eux aussi par le passer. A quatre on est bien après tout...pourquoi ce compliquer la vie ? « Je vais aller voir si elle va bien. Tu peux aller dans le salon j'en ai pas pour longtemps. » Puis je quitte ma chambre pour rejoindre Camille dans la sienne juste à côté. Elle est actuellement assise sur son lit « Hey princesse, ça va ? » dis-je avant de la serrer contre moi et de déposer un baisé sur le haut de sa tête. « Pourquoi tu t'en veux ? Il n'y a rien de mal tu sais...Wolf...c'est un ami. » un ami avec qui il arrive un peu trop souvent de dépasser certaines limites, mais cela elle a pas besoin de le savoir. « On venait d'arriver...je venais d'allumer la télé et quand tu as demandé à baisser le son, je l'ai éteinte. » En réalité, je ne l'avais même pas allumé...je n'avais pas eu le temps mais en voyant comment Wolf avait décidé de me maltraiter, j'aurais peut-être mieux fait de le faire. Cela aurait certainements couvert un peu mes cris. « Tu voulais me dire quelque chose ? » dis-je en me rappelant que si elle était entrée dans la pièce au départ c'était pour quelque chose. En général lorsque camille me dérange, c'est souvent parce qu'elle fait des cauchemars. Elle imagine qu'elle va nous perdre moi, Tristan et Morgan. Je ne sais pas ce qui cause ses cauchemars et j'avoue que c'est assez perturbant en tant que grand frère et tuteur. J'ai l'impression d'avoir râté quelque chose, de me dire que c'est de ma faute si elle fait ses cauchemars et que peut-être elle a cette sensation d'être abandonné...mise à l'écart .  « Allez, enfile un truc et rejoins nous dans le salon on va boire un verre. » je dépose de nouveau un bisou sur son front avant de quitter la chambre pour le laisser se préparer. En passant dans le couloir pour aller rejoindre Wolf, je ramasse les morceaux de vase sur le sol, lui montrant une fois arrivé devant lui avec un sourire. « Voilà le résultat de tes bétises.»  je laisse échapper un petit rire. Il faut dire que c'est assez drôle. Heureusement je n'y tiens pas à ce vase. Je ne sais même pas ce qu'il fait encore ici...je crois que c'est un cadeau qu'une tante nous à offert. Enfin, je profite du peu de temps qu'il nous reste avant que Camille nous rejoins pour embrasser langoureusement Wolf avant caresser ses parties d'une main. « Encore désolé...je te promet que je me rattraperais plus tard.En attendant, interdiction de mater ma petite sœur !» Puis du bruit se fit entendre dans le couloir. Je m'éloigne alors pour aller dans le coin cuisine. « Wolf, voici Camille m'a petite sœur. Camille voici Wolfgang un ami à moi. Maintenant que les présentations sont faites, qu'est-ce que vous voulez boire tous les deux ?» J'essaie de détendre l'atmosphère comme je le peux. En tout cas, je pense que tenter de ne pas parraitre stresser par tout ça pourrait faire oublier à Camille ce qu'elle a vu .
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Baisse le son ! PV Wolfgang & Owen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Wolfgang Krüger
» U.N. Owen was her ? (Flandre's theme)
» Savage Moon: baisse de prix!
» BAISSE DE PRIX DE LA 3DS + bonus !!
» Nouvelle Ps3 & Baisse de prix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHICAGO DREAMS :: Chicago :: Les logements :: Little Roma-