AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Can I help you ? - ft Amélia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Heidi Matthews
Administratrice
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 02/04/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 260
☰ POINTS RPS : : 298
❥ MÉTIER/ETUDE : : Institutrice
❥ BIRTHDAY : : 12/02/1989
❥ ÂGE : : 28
❥ AVATAR : : Owen Hamilton/ Amaya S. Delgado
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Avancer dans la vie avec Jeremiah ♥

❥ TON ENTOURAGE : : Jeremiah (♥♥♥) - Tucker (+++), Finn (+++), Tobias (+++), Mahéra (+++), Tessalya (+++) et plein d'autres !
Revenir en haut Aller en bas
Can I help you ? - ft Amélia - Jeu 11 Mai - 10:59

«Can I help you ? »

Heidi &
Amélia
Depuis que j'ai quitté New York, j'avais fais un sacré parcours. J'ai retrouvé un nouveau job dans l'école primaire ou j'étais lorsque j'étais enfant, j'ai retrouvé mes amis et ma famille, j'ai découvert que j'avais un frère mais aussi une nièce et j'ai surtout trouvé de nouveau l'amour en la présence de Jeremiah. Nous avançons doucement et prenons notre temps pour faire les choses correctement. Il faut dire que depuis ce qu'il m'est arrivé avec Derek ses dix dernières années, j'ai du mal à faire confiance à un homme. Pauvre Jerem qui d'ailleurs à ramé pendant plusieurs semaines avant que j'accepte enfin de me laisser aller avec lui. Il a une patience infini, c'est dingue ! Enfin, en parlant de Derek...mes parents m'avaient conseillés de faire une thérapie afin de tenter de m'ouvrir et de parler du calvaire que j'avais subi. Il faut dire que je suis de nature à tout garder pour moi et à continuer de sourire pour avancer, sauf qu'en recroisant James, l'ami de mon ex petit-ami la dernière fois dans les jardins de la mairie, j'ai finis par éclater en sanglot en rentrant chez moi par peur que le passé ne me rattrape. James n'a rien à voir dans tout cela, au contraire il est bien l'un des seuls amis de Derek que j'apprécie fortement et que je suis heureuse de voir ici, mais justement le fait que Jamie pense à s'installer à Chicago, je me dis que Derek lui aussi un jour pourrait déroger à ses principes de riche frimeur et pourrait venir semer le trouble de nouveau dans ma vie en venant s'installer à Chicago.

....

Nous sommes tous assis en cercles sur des chaises nous écoutant les uns et les autres prendre la parole à tour de rôle. C'est difficile pour moi de faire cet exercice, malgré le fait que cela fait déjà trois fois que j'assiste à ces séances. J'ai toujours les mains moites, les jambes qui tremblent...mais ce n'est rien à côté de ce que certains peuvent ressentir. De la ou je suis, je peux observer cette jeune fille blonde assise dans un coin se terrant dans le silence et observant ce qu'il se passe. Si moi je ne suis pas du genre à me confier facilement, elle, elle me bat à plat de couture. Bon, j'en rigole mais cette fille doit tellement souffrir intérieurement. Elle doit avoir quoi ? A peine seize ou dix-sept ans ? C'est tellement jeune pour avoir déjà des soucis à cet âge la. Déjà je trouvé que ce qui m'était arrivé à l'âge de dix-huit ans était horrible alors comment vivre avec un fardeau aussi pesant à un si jeune âge ?

Enfin, la séance est terminée. Je me lève précipitamment, je ne sais pas pourquoi mais je vais le faire...Je marche d'un pas rapide pour retrouver la jeune fille dans le couloir. "Hey ! Attends !" dis-je d'une voix forte pour qu'elle finisse par l'entendre et se retourner. "Tu vas bien ? Je t'ai observé pendant la séance...c'est pas simple hein ce genre d'exercice ?" Je marque de nouveau un temps d'arrêt en observant l'expression de son visage. "Tu sais, personnes n'est la pour te juger...on est tous la pour s'écouter et s'entre-aider à aller de l'avant, se soutenir." Elle a l'air de ne pas être beaucoup plus rassuré qu'avant que je ne lui parle. "Je m'appelle Heidi. Est-ce que cela te dirait de venir avec moi boire un café ou un jus de fruit ? Histoire de faire un peu plus connaissance..."
camo©015
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Can I help you ? - ft Amélia - Jeu 11 Mai - 12:15
Can i help you? Heidi & Amelia

On dit souvent que la vie c'est drôle mais pour Amelia, c'était différent. Pour elle et ce depuis un an, la vie était plutôt un enfer dans laquelle elle était enfermée et ne pouvait pas s'échapper. Le monde extérieur était rempli de gens qui la regardaient bizarremment, elle était cette pauvre fille captive d'un malade pendant quatorze ans. Personne ne s'intéressait vraiment à elle mais ce n'était pas plus mal. La jeune fille préférait longer les murs et même si elle faisait tout pour ne pas se faire remarquer, elle pouvait sentir que c'était trop tard. Amelia était devenue un peu la star du lycée malgré elle. Les lycéens ne comprenaient rien, elle n'avait jamais demandé à aller dans un endroit plein de monde.

Elle était intelligente et la jeune femme n'avait envie que d'une chose prendre des cours dans cette chambre qu'elle n'aimait pas dans une maison avec des gens qui essayaient de tout faire pour qu'elle se sente bien mais c'était peine perdue. Mia était loin de se sentir à l'aise dans ce nouveau monde. Elle avait un téléphone, un ordinateur mais ne comprenait rien à ces deux choses là. Bien qu'elle ait dix sept ans, elle avait parfois cette impression d'en avoir cinquante de plus.

Ce matin encore une fois, elle s'était levée et regardée dans le miroir et se demanda ce qu'elle faisait là. Pourquoi avait-on arrêté Jack alors qu'il ne lui avait jamais rien fait de mal? Il s'était juste occupé d'elle et l'avait protégée du monde extérieur... Etait-ce réellement un crime? On parlait de lui dans les journaux comme d'un psychopathe sans coeur... Mais Amelia n'était pas d'accord, elle avait vécu pendant quatorze ans avec cet homme... En y pensant, il avait parfois levé la main sur elle quand elle réclamait ses vrais parents ou quand elle voulait aller dehors mais il s'excusait à chaque fois... Est-ce que ça faisait de lui une mauvaise personne?

Elle n'avait pas déjeuné, refusant de toucher à la nourriture que ses parents lui préparaient. La petite blonde ne leur faisait pas confiance, elle n'avait pas de souvenir d'eux et avaient peur qu'ils ne soient pas ce qu'ils prétendaient être. Mia refusait d'aller voir un psy, alors on lui avait proposé la solution d'aller à une thérapie de groupe et elle accepta sans trop en avoir envie mais après tout, ça lui éviterait d'être dans la même maison que ces gens pendant un petit moment, alors tout était bon à prendre.

Amelia était entrée dans la pièce ou des chaises étaient disposées en cercle, elle s'installa près du coin et joua avec ses mains pendant tout la séance, gardant le silence. Jetant des regards partout dans la pièce écoutant les gens parler de leur vie et de leur problèmes. Elle était la plus jeune dans la pièce et ne se sentait pas à l'aise. Elle n'attendait qu'une chose que ça se termine.

Et ce fut le cas au bout d'un moment. Elle se leva très vite afin de partir, se disant qu'elle ne mettrait plus les pieds ici. La jeune fille n'avait pas envie que les gens connaissent son histoire aussi dramatique soit-elle. Elle entendit une voix derrière elle et se tourna doucement. Elle aperçu une jeune femme, celle qui était avec elle tout à l'heure en thérapie.

- Euh... Ca va oui... Non pas du tout... Je ne sais pas quoi dire.

Amelia était pâle et surtout, elle était fatiguée. Elle regarda la jolie brune devant elle, elle était très jolie et surtout n'avait pas l'air de lui vouloir du mal, ce n'est pas pour autant qu'elle se sentait rassurée.

- Je sais, tout le monde à écouté sans juger personne... Mais tu sais... Je me dis que tout ces gens me connaissent, qu'ils ont vu ma tête aux infos... Tu crois qu'il y a vraiment des choses à rajouter?

Elle offrit un petit sourire aux dernières paroles de la jeune femme.

- Amelia, enchantée... Oui d'accord. Tu connais un endroit sympa sans trop de gens?
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Heidi Matthews
Administratrice
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 02/04/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 260
☰ POINTS RPS : : 298
❥ MÉTIER/ETUDE : : Institutrice
❥ BIRTHDAY : : 12/02/1989
❥ ÂGE : : 28
❥ AVATAR : : Owen Hamilton/ Amaya S. Delgado
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Avancer dans la vie avec Jeremiah ♥

❥ TON ENTOURAGE : : Jeremiah (♥♥♥) - Tucker (+++), Finn (+++), Tobias (+++), Mahéra (+++), Tessalya (+++) et plein d'autres !
Revenir en haut Aller en bas
Re: Can I help you ? - ft Amélia - Dim 14 Mai - 17:11

«Can I help you ? »

Heidi &
Amélia

La vie n'est vraiment pas simple et parfois elle ne prend pas de pincette lorsqu'il s'agit d'écorcher certains humains. Si souvent on me dit que je prend ce qui m'est arrivé trop à la légère, que c'est grave et que j'aurais du me battre, aller jusqu'au tribunal pour le faire enfermer, de mon côté je ne pense pas que ce soit la meilleure idée. Je pense que la justice à bien mieux à faire que de s'occuper d'un homme comme Derek qui n'est juste qu'un abrutit qui manque de confiance en lui. Puis c'est vrai, mon cas est bien moins grave que certaines personnes qui ont affaire à des violeurs par exemple. Enfin, j'avais quand même décidé d'assister à ces séances de thérapie de groupe auxquels mes parents m'ont inscrit afin de voir ci cela pourrait m'aider à avancer dans ma vie privée en ce qui concerne la confiance que j'accorde aux autres, mais surtout à une personne en particulier, Jeremiah. Si le coup de foudre fut immédiat pour le beau pompier en ce qui me concerne cela fut plus compliquer. Il avait été un peu lourd la première fois que l'on s'est rencontré avec ses techniques de drague insistante mais pourtant lorsque je l'ai revu j'avais l'impression d'avoir affaire à un autre homme, un homme beaucoup plus doux, gentil et timide...

Pendant la séance, j'avais écouté dans un premier temps les autres s'exprimer et parler d'eux en restant dans mon coin. Je ne voulais pas trop parlé de mes histoires, à côté des leurs, j'avais l'impression que ma vie était un véritable conte de fée. Bon, finalement au bout d'un moment ce fut à mon tour de parler. Même si je n'aime pas attirer l'attention sur moi, il le faut si je veux finir par m'en sortir et aller de l'avant dans ma vie sentimentale.
Enfin cette longue épreuve fut terminée et pendant la séance, j'vais pu remarquer une jeune fille discrète assise dans son coin ne cherchant pas à prendre la parole. Elle semblait tellement souffrir intérieurement mais ne voulait pas se confier. Enfin, la curiosité me piqua et je me dépêche alors de quitter la salle pour la rattraper dans le couloir afin d'en savoir plus sur elle. Je lui dis d'abord que ce n'était pas simple cet exercice de parler dans un groupe de personne que l'on ne connait pas, ce qu'elle confirma en disant qu'elle ne sait pas quoi dire.  « Je sais ce que c'est, j'étais un peu comme toi lors de ma première séance, je n'osais pas parler...je ne suis pas du genre à me confier ou à parler de mes soucis en général. Je garde tout pour moi et je continue de sourire. » c'est justement un large sourire que je lui lâche juste après avoir terminé de parler, l'écoutant me dire que si elle reste en retrait c'est aussi parce que tout les gens connaissent son histoire et qu'elle n'a pas d'autre chose à leur raconter de plus. Je lui adresse alors une petite moue. J'avais entendu des murmures dans les couloirs la dernière fois. En effet, deux participants de la thérapie évoqué ce sujet.  « En ce qui me concerne je ne connais pas ton histoire. Je ne sais pas ce qu'il t'es arrivé, mais si les médias s'en sont mêlé, je pense que c'est quelque chose de grave. » En effet, avec Derek je n'avais pas beaucoup de liberté et cet événement j'avais du passé à coté. Pour moi cette jeune fille n'était rien d'autre qu'une jeune fille douce et gentille que je venais de rencontrer.  « Je peux comprendre ce que tu ressent. Mais tu sais, les médias...ils racontent ce qu'ils veulent. Tu devrais te servir justement de cette thérapie pour raconter ta véritable histoire, ton point de vue et ce que tu ressens. Les gens se feront ainsi leur propre avis sur toi plutôt que d'écouter comme des abrutis ce que les médias aime raconter » Il est vrai que les médias déforment souvent les histoires et racontent souvent ce qu'ils veulent afin d'adoucir ou justement de faire passer telle ou telle histoire pour un drame international.Une fois m'être présentée, je propose à Amélia d'aller boire un café afin de discuter un peu ce qu'elle accepte.  «Chouette ! Ne t'en fais pas, je connais un petit salon de thé pas très loin qui est plutôt sympa et calme.  On peut même y aller à pied en plus. » Sur mes dernières paroles, nous quittons l'hopital pour rejoindre une petite ruelle derrière. Après quelques minutes de marche, nous finissons par y arriver  et on nous installa à une petite table. Comme je l'avais deviné, il n'y a que quelques personnes présentent à l'intérieur et si on ne les voyaient pas, on pourrait penser que le salon de thé est vide puisqu'ils ne font pas de bruit ou très peu . « Il est sympa cette endroit, n'est-ce pas ? »
camo©015
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Can I help you ? - ft Amélia - Lun 15 Mai - 17:49
Can i help you? Heidi & Amelia

Amelia avait toujours été une petite fille joyeuse qui adorait sourire et courir dans le parc ou dans le jardin et qui adorait manger et c'est cette petite fille qu'ils avaient espéraient retrouver... Sauf que c'était loin d'être loin d'être le cas. La jeune fille était devenue silencieuse, qui avait peur de beaucoup de choses et qui avait beaucoup d'anxiété en elle. Elle ne se nourrissait presque plus et n'avait envie de rien si ce n'est de se cacher sous les draps et d'y rester le reste de sa vie qui était encore longue. Seulement, elle était obligée de se lever et d'aller en cours si elle voulait pouvoir aller à l'Université... Sauf qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'elle voulait faire de sa vie. Peut-être vétérinaire, elle se sentait plus proche du chien de ses parents que des humains.

Quand elle était sortie de cette cave, la jeune femme s'était tout de suite demandé ce qu'il allait lui arriver maintenant qu'elle était dehors. Le lycée, les parents, les gens en tout genre tout ça était nouveau et elle n'était pas sûre d'apprécier cette liberté qu'elle avait gagnée après quatorze ans enfermée dans un sous sol avec une petite fenêtre qui ne laissait même pas entrer un rayon de soleil. Depuis un an, elle réapprenait doucement du moins elle essayait à vivre. Elle allait faire les boutiques avec sa mère parce qu'elle n'avait aucun ami et même si elle n'aimait pas sa mère plus que ça vu qu'elle était presque une inconnue pour elle, elle faisait quand même quelques efforts pour ne pas se sentir complètement hors du monde.

Aujourd'hui était de nouveau un jour sans et c'était aussi le jour de la thérapie de groupe. Ca n’enchantait pas forcément la jeune fille mais c'était mieux ça que de voir un psy toute seule. Dans une thérapie de groupe, elle pouvait écouter les gens et comprendre qu'elle n'était pas la seule à avoir des problèmes et que chacun les gérait à leur propre façon... C'est en tout cas ce qu'elle avait comprit en entendant les gens parler durant la séance. Elle était restée silencieuse, jouant avec ses doigts et quand ce fut terminé, elle s'était dépêchée de sortir mais c'était fait rattraper par une jeune femme qui était avec elle dans la pièce de thérapie.

Mia avait peur des gens mais pas de la jolie brune en face d'elle, du moins elle sentait au fond d'elle qu'elle ne lui voulait aucun mal et qu'elle voulait juste discuter avec elle.

- Ah oui? Et... Tu as réussi à parler? Je veux dire... Comment tu sais quoi dire? Et à quel moment?

Amelia avait entendu les gens discuter à son sujet et avait beaucoup entendu des "Pauvre fille" ou des "Elle a vécu l'horreur"... Voilà pourquoi la petite blonde ne savait pas quoi dire pendant cette séance. Elle fut d'ailleurs un peu plus rassurée quand la jeune femme en face d'elle lui expliqua qu'elle ne connaissait pas son histoire... Ca devait être la seule et ça faisait du bien à Mia.

- Je dois bien avouer que de savoir qu'une personne ne connait pas mon histoire ça fait du bien... Ca veut dire que tu ne murmura rien de faux à mon sujet... Oui, tu as sûrement raison... Mais je ne me sens pas prête... Je viens ici parce que mes parents m'y obligent mais je ne suis pas prête de parler de tout ce que j'ai vécu... Comment on sait qu'on est prête?

Amelia avait lu beaucoup de choses fausses au sujet de son histoire. Elle avait lu des histoires de viol qui n'avait jamais eu lieu et d'autre choses qui avaient dégouté la jeune femme. Alors peut-être que la jolie brune avait raison, parler de ce qu'elle a vécu rétablira la vérité à ce sujet.

- Super alors... Je vais juste vite aller aux toilettes... Tu m'attends?

Amelia offrit un petit sourire à Heidi et se dirigea vers les toilettes. Elle en ressorti plusieurs minutes plus tard et revint directement près de la jeune femme. Elles finirent par sortir de l'hôpital et se mirent à marcher vers un salon de thé qui de l'extérieur plaisait déjà à Amelia. Elles s'installèrent toute les deux à une petite table.

- Oui vraiment. Je trouve ça... Cosy...

Amelia regarda doucement autour d'elle et reporta ensuite son regard sur Heidi.

- Je n'ai jamais bu de thé de ma vie alors je ne sais pas vraiment à quoi ça ressemble... Grâce à toi je vais découvrir quelque chose.
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Heidi Matthews
Administratrice
❥ A CHICAGO DEPUIS LE : : 02/04/2017
❥ COMPTE EN BANQUE : 260
☰ POINTS RPS : : 298
❥ MÉTIER/ETUDE : : Institutrice
❥ BIRTHDAY : : 12/02/1989
❥ ÂGE : : 28
❥ AVATAR : : Owen Hamilton/ Amaya S. Delgado
❥ TA LISTE DE CHOSE A FAIRE : : Avancer dans la vie avec Jeremiah ♥

❥ TON ENTOURAGE : : Jeremiah (♥♥♥) - Tucker (+++), Finn (+++), Tobias (+++), Mahéra (+++), Tessalya (+++) et plein d'autres !
Revenir en haut Aller en bas
Re: Can I help you ? - ft Amélia - Dim 21 Mai - 22:55

«Can I help you ? »

Heidi &
Amélia
Certaines personnes pourraient me prendre pour une petite fouine qui aime se mêler de tout ce qui se passe, mais ce n'est pas le cas. Ayant connu des souffrances atroces de mon côté aussi lors de ces dix dernières années, je ressens ce besoin d'aider les autres moi aussi. Je n'ai pas envie qu'il souffre ou qu'ils connaissent ce que j'ai vécu. J'ai toujours étais comme ça d'ailleurs, ça a toujours été dans ma nature de prendre soin des autres et d'être attentive à leurs besoins. Tout ça à commencé avec Mahéra lorsque nous étions au lycée et qu'elle se faisait ennuyer par Tobias qui se moquait d'elle car elle n'avait pas d'argent, qu'elle n'était pas née avec une cuillère en argent dans la bouche comme lui. J'ai toujours étais très proche de Tobias...encore aujourd'hui c'est le cas, mais lorsqu'il se comporte comme un fils à papa fortuné, je ne le supporte pas. De plus, Mahéra ne lui avait jamais rien fait de mal et c'était simplement de la méchanceté gratuite. J'avais donc pris la défense de la jeune fille plusieurs fois quitte à me disputer avec Tobias et à mettre en péril notre amitié. Puis ensuite ce fut Finn et ses problèmes d'argent et de drogue, puis Tucker avec sa petite fille disparut et le fait qu'il sombre lui aussi dans l'alcool pour oublier son chagrin. Depuis toujours, je suis celle qui souffre en silence et qui ne parle pas de son malheur. J'aide les autres sans rechigner en me disant  qu'ils ont plus besoin de moi et que ce n'est pas en me plaignant que les choses vont s'arranger...et puis ce serait leur ajouter de la tristesse sur les épaules. D'ailleurs, la décision de participer à cette thérapie ne vient pas de moi à la base mais de mon paternel. Il avait réussit à me convaincre en me disant que j'avais besoin de parler à quelqu'un de ce que Derek m'a fait, que je ne peux pas rester ainsi en intériorisant tout. D'ailleurs, lorsque j'avais vu James, le meilleur ami de Derek, j'avais fondu en larme. Même si j'adore James, il me rappel beaucoup trop de souvenir concernant celui que je pensais être l'homme de ma vie.

« Et si on sortait de cet hôpital et je t'en racontrais plus sur mon histoire et mon parcour depuis que je suis cette thérapie ? » je lui adressa un grand sourire. Pas que je n'aime pas être dans cet hôpital, mais si je peux en sortir rapidement ce sera quand même mieux. Je lui confirma alors ne connaître rien de son histoire et n'en avoir pas entendu parler ou alors très brièvement. Elle avait l'air enjouée de voir que quelqu'un ne la jugerait pas pour une fois ce qui me fit sourire.  « Tu sais, je ne suis pas du genre à raconter de fausses rumeurs. Au contraire,  si je peux les éviter ça m'arrange alors ce n'est vraiment pas avec moi que tu as du soucis à te faire. Et puis à ta place, je n'aimerais pas que cela m'arrive. Je trouve ça trop injuste qu'on ne te laisse pas la parole pour que tu racontes ton histoire toi même mais qu'on le fasse à ta place et sans te demander ton avis. » C'est bien parce que j'ai quitté New York et que je n'ai gardé contact avec aucun des personnes de la grosse pomme que je suis assez sereine. Mais je suis persuadé que si j'y retourne ou même sans y retourner, Derek s'est chargé de me faire une mauvaise réputation dans notre entourage. « Il faut que tu es le déclique, que cela vient de toi. Tant que tu ne te sentiras pas prête à aller de l'avant tu pourras en parler à qui tu voudras, cela ne t'aidera pas. C'est un parcour éprouvant je ne te le cache pas, mais dès que tu feras assez confiance aux personnes qui t'entoure et que tu te sentiras prête, cela viendra tout seul. Pour le moment je pense que tu as simplement besoin de te changer les idées et de découvrir ce qui t'entoure. » Elle m'adresse un sourire alors que je lui propose de commencer par aller boire un café ou quelque chose d'autre à l'extérieur de l'hôpital. Elle accepte avec plaisirs avant de se rendre au toilette. En ce qui me concerne, j'en profite pour envoyer un message à Tucker pour prendre de ses nouvelles alors que je lui ai promi de l'aider à trouver la petite Ana, qui n'est plus si petite puisque maintenant si on fait bien le calcul depuis sa disparition, elle doit avoir dix-neuf ans.

Amélia est de retour et nous prenons le chemin d'un petit salon de thé dont j'ai le secret. La elle pourra se confier et nous pourrons discuter tranquillement sans qu'elle n'ait peur. Une fois installé à table, elle me répond qu'elle trouve l'endroit cosy et va même jusqu'à se confier en disant qu'elle n'a jamais bu de thé de sa vie et que c'est une nouvelle chose que je vais lui faire expérimenter. « Tu n'as jamais bu de thé ! Alors il faut que tu goutes ! Bon, j'avoue que c'est un peu spécial et que cela ne peut pas plaire à tout le monde. Ma sœur par exemple n'aime pas ça du tout, que ce soit chaud ou froid elle n'aime pas alors que moi j'adore. Regarde, tu as tellement de choix. » dis-je en lui tendant la petite carte présente sur la table. « Il faut que tu goutes les tartes au citron meringués, elles sont juste exquise ici ! » D'ailleurs l'une des serveuses vint à notre rencontre pour prendre notre commande. Je lui commande donc un thé aux agrumes ainsi que l'une de ses petites tartes aux citrons.

Une fois la serveuse partit, je reprend la parole tout doucement afin que les oreilles indiscètes si il y en a ne nous entendent pas. « Tu sais toute à l'heure, tu m'as posé des questions sur la thérapie, sur comment est-ce que j'ai su quand il fallait en parler, ce qu'il faut dire et autres...En fait, ça n'a pas été simple tout comme pour toi. Pendant quelques séances j'ai hésité...j'ai commencé par me présenter et puis les autres ont vu que j'avais la peur...ils m'ont encouragé et m'ont réconforté. Je leur ai alors expliqué les grosses lignes de ce qu'il s'était passé pendant mes dix années avec mon ex compagnon à New York...il m'a sequestré dans notre appartement...il était trop jaloux et possessif, il avait peur que j'aille voir ailleur et lorsque j'ai commencé à en avoir marre et à me retourner contre lui en tentant de sortir quand même lorsqu'il me l'interdisait, il a commencé à être agressif avec moi. J'ai quand même accepté sa demande en mariage...mais nous ne sommes pas allés jusque la. Il a finit par me tromper avec ma meilleure amie...et j'en ai profité pour m'enfuir et revenir à Chicago. Pendant la thérapie, les autres te donnes des conseils, ils te remontent le moral et t'encourage. Ils te donnent aussi leur point de vu sur ce qu'ils auraient fait à ta place et c'est même parfois amusant. » Et dire que c'est lui qui avait tellement peur que je le trompe, que je parte avec un autre homme et au final, c'est lui qui a finit par me tromper. Enfin, cette histoire est complètement dingue et j'ai encore du mal à y croire...  « Et toi, qu'est-ce qui t'es arrivé ? Tu veux m'en parler ? Je comprendrais que tu dises non, je sais que c'est une épreuve pour toi...mais je veux essayer de t'aider et tenter de comprendre pourquoi tu n'arrives pas à en parler aux autres. »
camo©015
Voir le profil de l'utilisateur
Can I help you ? - ft Amélia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHICAGO DREAMS :: Chicago :: Old Chicago :: Hôpital-